Anubis, le dieu loup

ANUBIS, LE DIEU DE LA MORT ÉGYPTIEN

de lecture - mots

Vous voulez en savoir plus sur le très populaire dieu de la mort ? Vous souhaitez connaître l'origine du mythe d'Anubis ? Vous souhaitez découvrir les différents rôles qu'il joue au sein du panthéon égyptien ?

En tant que passionnés des mythes de l'Égypte antique, nous allons vous faire découvrir ces merveilleux sujets !

Dieu chacal ou loup selon les époques, Anubis est le dieu des embaumeurs, le protecteur des tombes et le guide des âmes. C'est aussi Anubis qui juge les péchés des morts lors de "la pesée du cœur".

Dans cet article, vous découvrirez  :

  • L'origine d'Anubis dans la civilisation égyptienne
  • Les rôles attribués à Anubis selon la mythologie égyptienne
  • Qu'est devenu Anubis de nos jours dans notre culture moderne

Arrivé en bas de cette page, vous saurez tout du plus célèbre des dieux égyptiens.

Commençons cet article par le récit de l'origine du mythe d'Anubis !

1) L'histoire égyptienne d’Anubis

A. L'origine du mythe d’Anubis

Depuis l'Égypte prédynastique, où les citoyens les plus pauvres étaient enterrés dans des tombes peu profondes, les loups et chacals étaient fortement associés aux cimetières, étant des charognards qui profanaient les tombes pour manger les morts.

Cette profanation des tombes était une grande cause d'inquiétude car le déterrement des corps pouvait entraver l’accès à la vie éternelle des Égyptiens récemment morts. Pour pouvoir avoir l'esprit tranquille à ce sujet, les anciens Égyptiens créèrent de toute pièce Anubis, un dieu loup ayant pour mission de combattre ses semblables.

Anubis (ou Anpu en égyptien ancien) est le nom grec du dieu de la mort, de la momification, des tombes, de l'embaumement, de l'au-delà et des Enfers dans la religion égyptienne ancienne. Il est généralement représenté sous la forme d'un loup ou d'un homme à tête de loup.

Les archéologues ont identifié l'animal sacré d'Anubis appartenait à une race de chien égyptien : le loup doré africain. Si vous voulez en savoir plus sur les loups ayant vécus avant et après Anubis allez donc visiter la boutique Louragan™ !

B. Les variations de l’histoire d’Anubis à travers le temps

Dans l'Ancien Empire, Anubis était le dieu de la mort le plus important. Anubis a cependant été progressivement remplacé dans ce rôle par Osiris pendant le Moyen Empire (2000-1700 av. J.-C.). Malgré cette prise d'importance considérable d'Osiris, Anubis a toujours complètement conservé sa mission de guide des morts. On peut l'observer sur de nombreuses peintures funéraires, le représentent tenant la main de morts pour les guider vers Osiris.

Anubis

Anubis, le fascinant dieu à tête de loup veillant sur le repos des morts et jugeant implacablement leurs âmes

La filiation d'Anubis a varié selon les mythes, les époques et les sources. Dans la mythologie primitive, il était représenté comme un fils de Râ. Dans les textes sur les cercueils, écrits dans la première période intermédiaire (vers 2181-2055 av. J.-C.), Anubis est le fils de la déesse-vache Hesat ou de la déesse-chat Bastet. Une autre tradition le dépeint comme le fils de Rê et de Nephtys.

Néanmoins, la version la plus célèbre de l’histoire d’Anubis est décrite par le grec Plutarque (vers 40-120 après J.-C.) déclarant qu'Anubis était le fils illégitime d'Osiris et de Nephtys, l’épouse de Seth ayant séduite ce dernier en se déguisant en Seth. Anubis aurait été abandonné par Nephtys craignant la colère de Seth s’il apprend la nouvelle.

Isis attristé par cet abandon et aidé par des chiens, retrouva miraculeusement le jeune Anubis laissé au milieu du désert et l’éleva comme son fils. Pour la remercier, en grandissant Anubis devint son gardien et allié, la protégeant de Seth lors de l’assassinat d’Osiris.

2) Les rôles d’Anubis

A. Anubis, protecteur des tombes

Contrairement aux vrais loups, profanateurs de tombes, Anubis était un protecteur des tombes et des cimetières. La plupart des tombes anciennes possédaient des inscriptions rendant hommage à Anubis pour le prier d'accompagner l'âme du défunt dans la vie d’après. Plusieurs noms lui sont d’ailleurs attachés confirmant son rôle de protecteurs des sépultures :

  • "Le premier des Occidentaux" faisait allusion à sa fonction de protecteur des morts appelés Occidentaux car ces derniers étaient enterrés sur la rive ouest du Nil.
  • "Celui qui est au-dessus de sa montagne" (c'est-à-dire celui qui monte la garde sur les tombes depuis l'au-delà).
  • "Seigneur de la terre sacrée", qui le désigne comme un dieu de la nécropole du désert.

Anubis

Anubis a l’importante mission de veiller sur les tombes, rôle important pour les anciens égyptiens car le bon état de leur tombe, la dernière demeure terrestre des hommes, facilite le passage de leurs âmes dans l’au-delà

B. Anubis, guide des âmes

À la fin de l'ère pharaonique (664-332 av. J.-C.), Anubis était souvent représenté comme un guide pour les individus traversant le seuil du monde des vivants et se dirigeant vers l'au-delà.

Bien qu'un rôle similaire ait parfois été joué par la déesse-vache Hathor, Anubis était plus communément choisi pour remplir cette fonction. Les écrivains grecs de la période romaine ont désigné ce rôle comme celui de "Psychopompe", un terme grec signifiant "Guide des âmes" qu'ils utilisaient pour désigner leur propre dieu Hermès, qui jouait également ce rôle dans la religion grecque.

C. Anubis, juge des âmes

Le dernier rôle d'Anubis était celui du "Gardien de la balance". Dans le Livre des morts, il est souvent représenté sur les peintures décrivant la "Pesée du cœur". Anubis effectue un jugement qui détermine si la personne est digne d'entrer dans le royaume des morts (le monde souterrain, paradis connu sous le nom de Duat). Il pèse le cœur d'une personne décédée et compare ce poids à celui d’une plume de Maât, déesse ailée de la justice.

Le poids du cœur était alourdi par les différents péchés commis du vivant d’une personne mais s’allégeait par ses bonnes actions. Les âmes plus légères que la plume s'élevaient vers une éternelle existence merveilleuse. Quant aux âmes plus lourdes que la plume, elles étaient dévorées par Âmmit, la déesse dévoreuse d'âme, ce qui les condamnait à une éternelle damnation.

Anubis

Tandis qu’Anubis pèse l’âme, Thot, dieu de la connaissance à tête d’Ibis, prends note du jugement, la déesse Âmmit se tient prêt à dévorer l’âme d’un défunt un peu trop pécheur et Osiris veille à l’impartialité du jugement

D. Anubis, premier embaumeur

En tant que "Celui qui embaume", Anubis a été associé à la momification. Il était également appelé "Celui qui préside l’Antichambre des dieux", où "Antichambre" pouvait désigner soit le lieu où l'embaumement était effectué, soit la chambre funéraire du pharaon considéré comme la porte vers l'au-delà. 

Dans le mythe d'Osiris, Anubis aida Isis à embaumer Osiris, qui devient alors la première des momies. En récompenses, les organes d'Osiris lui furent donnés en tant que cadeau. C'est ainsi qu'Anubis devint le dieu protecteur des embaumeurs. On le voit bien dans les illustrations du Livre des Morts montrant ses prêtres portant souvent des masques de loup.

3) Anubis de nos jours

Dans la culture populaire et médiatique, Anubis est souvent présenté à tort comme le sinistre dieu des morts. Il a gagné en popularité au cours des XXéme et XXIéme siècles où les artistes le représentent beaucoup dans les films, jeux vidéo, livres ainsi qu’au moyen de tatouages et d’autres œuvre d’arts contemporaines.

Ces artistes, de nos jours, en font une figure maléfique le dépeignant souvent en tant que commandant infernal d’armées de morts et de spectres, l’éloignant légèrement de son rôle de protecteur bienveillant des tombes. Malgré cette réputation diabolique, il est de nos jours le plus connu de tous les dieux égyptiens, sa tête de loup et son rôle actif dans le jugement des morts fascinant beaucoup.

Références à visiter :

Liens externes : Anubis (Dol Celeb), Nepthys (Dol Celeb), Isis (Dol Celeb)


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.