Les sceptres de l'Égypte antique

LES SCEPTRES ÉGYPTIENS

de lecture - mots

Vous vous demandez quels sont les différents sceptres de l’Égypte antique ? Vous souhaitez découvrir l’ensemble de l’attirail des pharaons ? Ou encore comprendre quels mythes se cachent derrière chacun de ces symboles ?

Vous êtes au bon endroit : nous sommes des spécialistes de l’Égypte antique et nous allons répondre à toutes vos interrogations !

Les sceptres égyptiens sont de véritables reliques de la puissance divine accordée au pharaon. Au travers de ces sceptres, les dieux confèrent au roi d’Égypte leurs pouvoirs et lui accordent de la légitimité.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Quels sont les différents sceptres égyptiens
  • Quels sont les autres attributs pharaoniques et symboles fréquemment associés aux sceptres égyptiens

À la fin de cet article, les symboles de la puissance divine égyptienne n’auront plus aucun secret pour vous.

Il est maintenant temps de se plonger dans le cœur du récit !

1) Un symbole de puissance et de divinité : les sceptres égyptiens

Au sens strict du terme, un sceptre est un bâton conférant du pouvoir. Il rend légitime les fonctions de commandement de son détenteur par ses connotations divines.

A) Le Sceptre Ouas

Le sceptre Ouas est sans doute l’un des objets de pouvoir de l’Égypte antique le plus important. Il représente à lui seul un lien direct entre les dieux et le pharaon : à travers ce sceptre, les dieux confèrent leur puissance au pharaon.

Ce sceptre est composé à son extrémité inférieure d’une fourche à deux pics, permettant à l’origine de capturer les serpents, et à l’extrémité supérieure d’une tête de Seth, dieu du chaos. Le sceptre est d’ailleurs fortement associé à ce dernier car il lui a servi d’arme contre le maléfique Apophis, le Serpent Géant du Mal, qui chaque nuit voulait empêcher Râ d’accomplir sa mission sur la barque solaire.

Seth, Horus et Anubis

De gauche à droite : Seth, Horus et Anubis tenant dans leur main droite un sceptre Ouas et dans leur main gauche une croix Ânkh.

B) Le Sceptre de Ptah

Dans la mythologie égyptienne, Ptah est le dieu des architectes et des artisans. Il fait partie des dieux fondateurs de l’Égypte avec Râ, le dieu Soleil.

Il est facilement reconnaissable grâce au sceptre qu’il tient dans ses mains. Le sceptre de Ptah a la particularité de combiner plusieurs forces divines à la fois : la puissance, la vie et la stabilité. En effet, il se compose respectivement du sceptre Ouas, de la crois ânkh et du pilier Djed.

Assemblés ensemble, ces trois symboles représentent les pouvoirs et la puissance de Ptah, le dieu créateur.

C) Le Sceptre Sekhem

Le sceptre de Sekhem tire son nom de la déesse Sekhmet. Cette déesse guerrière à tête de lionne est à elle seule un symbole de puissance. Redoutée de tous, Sekhmet est à la tête de l’armée égyptienne divine. On l’associe souvent à l’instrument de vengeance de Râ qui l’aurait créée dans le but de freiner les conflits incessants des hommes.

Les différentes représentations de Sekhmet montrent qu’elle est souvent représentée avec un disque solaire (comme celui de Râ), une croix ânkh, l’uraeus ainsi qu’un sceptre Ouas. Le tout lui confère alors le pouvoir de l’autorité suprême.

La déesse Sekhmet est une lionne en vertu de la capacité des lions à massacrer les Égyptiens perdus sur leurs terres. À ce propos, si vous voulez savoir comment survivre à une attaque de lion : les mêmes conseils s'appliquent plus ou moins que ceux servant à survivre à une attaque d'ours).

D) Le Sceptre Héqa

Le sceptre Héqa (ou "Hekka"), considéré comme le bâton de berger du pharaon, est le symbole de son pouvoir de contrôle sur le peuple mais aussi de sa mission de guide. 

Il a aussi un autre rôle que sa fonction de bâton de berger du peuple égyptien : il est le bâton de berger d’Osiris qui guide les Égyptiens dans son royaume, le royaume bienheureux des morts. Le sceptre Hekka fait donc un lien symbolique entre le pharaon et Osiris ayant tous deux pour but d’apporter le bonheur et la prospérité sur les deux royaumes (royaumes pourtant bien différents l’un de l’autre).

E) Le Sceptre « Fléau Nekhekh »

Le fléau Nekhekh prend la forme d’un fouet et symbolise à la fois l’ordre et la protection. Il va de pair avec le sceptre Héqa permettant au pharaon de montrer à son peuple ses qualités de guide et de protecteur. Le pharaon affirme d’autant plus sa position de souverain légitime de l'Égypte lorsque celui-ci croise les deux sceptres afin d’allier les deux forces divines.

F) Sceptre en « croix ânkh »

Le sceptre en « croix ânkh » (ou croix ansée) symbolise pour les égyptiens la vie. Ce sceptre représente non seulement la vie des égyptiens en tant que mortels mais aussi dans l’Au-delà en tant qu’immortels. Cette croix insuffle la vie et de nombreux dieux sont représentés avec tels que la déesse Isis, la déesse Maât (déesse de la vérité), et comme nous l’avons vue précédemment, Ptah et Sekhmet. Ce symbole de force vitale impérissable est confié par les dieux au pharaon.

Collier croix Ânkh

G) Le sceptre Mekes

Le sceptre Mekes prend la forme d’un étui contenant un décret divin rédigé par Thot, dieu de la sagesse. Il se transmet de génération en génération, ce qui permet de rattacher directement chaque pharaon à Osiris, premier roi de Basse et Haute Égypte. C'est ce document qui fait officiellement du pharaon le dieu de la terre.

2) Les autres objets importants de la panoplie pharaonique

Les sceptres sont des éléments incontournables de la panoplie du pharaon. Cependant, ils ne sont bien évidemment pas les seuls attributs qui le définissent. Il en existe de multiple que nous allons vous dévoiler.

A) Les différentes couronnes et coiffes du pharaon

En tant que roi d’Égypte, le pharaon se doit de porter une couronne. Ces couronnes sont au nombre de quatre et nous allons vous décrire chacune d’entre elles :

- La couronne blanche ou « Hedjet » qui représente la Haute-Égypte.

- La couronne rouge ou « Deshret » qui représente la Basse-Égypte.

- La couronne Pschent qui est composée à la fois de la couronne blanche et de la couronne rouge afin de symboliser l’union du pays dont le pharaon est le souverain.

- La couronne Atef représente la justice et est portée par le pharaon lors de certains rituels politiques.

Lorsqu’il ne porte pas de couronne, le pharaon peut se vêtir d’une coiffe. Il existe trois types de coiffes que le pharaon revêt pour des occasions bien particulières :

- Le némès est sans doute la plus célèbre des coiffes pharaoniques : ce linge bleu qui couvre toute la tête ainsi que les épaules est un emblème incontournable du pharaon. Par le cobra Uræus placé au niveau du front de la coiffe, le pharaon posséderai prétendument des pouvoirs divins tel que de foudroyer ses ennemis d’un seul regard. Il n’est porté que lors de cérémonies en l’hommage des dieux ou lors de rituels funéraires.

- Le khat est une coiffe qui peut s’apparenter au némès quoi qu’étant plus modeste. Le port du khat n’est pas exclusivement réservé au pharaon mais aussi à sa cour et aux nobles contrairement à la coiffe némès.

- Lorsque le pharaon part en guerre pour livrer bataille aux ennemies de l’Égypte, celui-ci porte un Khepresh. Cette coiffe confectionnée en tissu symbolise le triomphe et est exclusive aux pharaons (un simple noble ne pouvant s’en vêtir).

Couronnes et coiffes égyptiennes

B) La barbe postiche

La barbe postiche est une barbe longue, étroite et légèrement courbée à son extrémité ce qui permet d'assimiler le pharaon à Osiris, le dieu des morts portant la même barbe. Cette « fausse barbe », portée lors de cérémonies, permet au pharaon d’affirmer sa puissance ainsi que ses différents liens qui l’associent aux divinités. Cette barbe postiche le distingue du commun des mortels.

C) Les sandales du pharaon

Les sandales du pharaon ont une importance toute particulière dans l’Égypte antique. En effet, elles représentent le point de contact entre le pharaon et le territoire qu’il domine. Aussi, dans les représentations murales, le pharaon écrase ses ennemis vaincus avec ses sandales afin de montrer sa victoire.

3) Les autres grands symboles égyptiens

Comme nous l'avons vue, les sceptres sont non seulement des instruments de pouvoir mais aussi des symboles qui permettent d'affirmer l'autorité du pharaon. En plus des attributs pharaoniques, s’ajoutent d'autres symboles issus de la mythologie égyptienne. Dans cette partie, nous allons mettre en évidence les plus importants des attributs égyptiens. 

A) Symboles de puissance, symboles divins

L’Œil oudjat est l’un des symboles divins les plus populaires de la mythologie égyptienne. Il représente l’œil magique du dieu Horus. En effet, dans son combat contre Seth pour le trône d’Égypte, Horus perdit un œil. Le dieu Thot le lui remplaça tout en améliorant les facultés de celui-ci et en donnant à cet œil un aspect divin. Dans l’Égypte antique, posséder une amulette en forme d'Œil oudjat assurait à son détenteur la protection du dieu à tête de faucon, Horus.

Œil OudjatReprésentation caligraphique de l'Œil oudjat, symbole de la guérison et de la vision de ce qui est invisible.

La plume de Maât est aussi un des symboles incontournables de la mythologie égyptienne. Comme nous l’avons vue précédemment dans l’article, Maât est la déesse de la justice et incarne des valeurs telles que la confiance, l’ordre et la droiture. La plume lui servait alors de mesure pour savoir si un mort avait le droit ou non d’accéder à Aaru, le paradis gouverné par Osiris. Si le poids du cœur du mortel était inférieur au poids de la plume, alors l’accès lui était autorisé. Sinon, son âme était condamnée à errer dans les Enfers pour l’éternité.

La plume de Maât

La plume Maât, garante de l'équité et de la justice.

Le scarabée est aussi un grand symbole de l’Égypte antique. Il prend la forme d’un bijou que l’on offre au pharaon et sur lequel on grave sur la face plane du scarabée sacré un texte commémoratif. Le texte porte sur les grands moments du règne du pharaon comme un mariage ou une victoire militaire.

Le scarabée égyptienLe scarabée, symbole de la régénérescence du cycle de la vie.

Des symboles de puissances qui ont réussi à traverser les époques jusqu’à la nôtre !

Comme vous avez pu le constater, l’Égypte antique regorge d’objets pharaoniques et divins.

Grâce à notre article, la signification de ces objets n’a plus aucun secret pour vous ! Vous êtes en mesure d’expliquer ce que représente chaque symbole ainsi que les mythes et légendes qui l’entoure !

Si vous souhaitez devenir ambassadeur de cet héritage antique, nous vous invitons à consulter notre large collection de colliers, de bracelets et de bagues. inspirés des légendes égyptiennes.

Si un plus grand choix de bracelets vous intéresse : nous vous recommandons sans hésiter de visiter le site « Histoire de bracelet ». Sur Histoire de bracelet, nous vous recommandons de jeter à œil à la merveilleuse collection de bracelets en cuivre du site, des bijoux utilisés par les médecins de l'Égype antique pour stériliser l'eau !

Découvrez dès maintenant notre page d’articles en cliquant sur l’image ci-dessous ! 👇

Colliers égyptiens


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.