Râ et le dieu Soleil Aton

de lecture - mots

Vous souhaitez savoir comment Râ, le dieu-soleil de l'Égypte antique, a créé l'univers selon la mythologie égyptienne ? Vous souhaitez connaître le mythe de la barque solaire opposant Râ au terrible dieu serpent Apophis ?

Amis de la mythologie égyptienne et de ses histoires, nous allons aujourd'hui vous présenter les légendes entourant le dieu Râ.

Père de tous les dieux du panthéon égyptien, Râ est le dieu-soleil à tête de faucon à l'origine de la création de l'univers. Râ est présent dans de nombreux mythes comme celui de Sekhmet, celui d'Osiris et celui de la barque solaire.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • La création de l'humanité par Râ
  • La presque extermination de l'humanité par Râ
  • Le combat éternel entre Râ et le dieu serpent Apophis

Arrivé en bas de cette page, vous saurez tout du dieu-soleil de l'Égypte des pharaons.

Nous pouvons à présent découvrir tout cela ensemble !

1) Les attributs de Râ

Le soleil joue un rôle très important dans la vie de l'Égypte ancienne car il est responsable de la vie, de la lumière et de la chaleur (🌱,🌟,🔥). Il était donc naturel, étant donné les fonctions vitales du soleil, qu'un culte se forme autour de ce dernier et commence à le vénérer sous la forme d'un dieu.

Ce dieu-soleil Râ, était considéré comme le roi et le père de tous les dieux et était considéré comme la divinité principale de l'Égypte. Sous sa forme humaine, il est le plus souvent représenté sous la forme d'un homme à tête de faucon, portant sa tête un disque solaire cerclé d'un cobra enroulé (en l'occurrence le cobra Uræus donnant ainsi vie à la couronne par sa présence).

Râ, dieu de Ramsès II et de ToutankhamonRâ est souvent représenté avec un sceptre royal dans sa main gauche et avec un fléau dans sa main droite.

2) Le Mythe de Râ

A) La création de toutes choses par Râ

Au commencement, dans la mythologie égyptienne, il n'existait qu'un immense Océan originel infini faisant face à une voûte céleste constituée de Ténèbres, lui aussi infini. Lorsqu'un léger souffle de vie s’éleva, généré par la rencontre entre les Ténèbres et l'Océan, l'entité, forme physique de ce souffle de vie, appelé Atoum, décida qu'il était temps que la Création commence. Atoum concentra toute son énergie pour faire sortir de l'Océan une minuscule île.

Spontanément, répondit à l'appel de la vie, naissant de lui-même sous la forme d'un faucon-soleil colossal ayant la capacité d'illuminer et de chauffer l'Océan et les Ténébres jusqu'ici sombres et glacials. Sur cette île qu'agrandit progressivement Râ, il créa par sa rayonnante aura solaire les premiers dieux, Shou (l'Air originel) et sa femme Tefnout (l'Humidité originelle).

Ces deux êtres divins eurent deux enfants qui complétèrent ainsi le cosmos faisant disparaître totalement les ténèbres : Geb, le dieu de la Terre et Nout, la déesse du Ciel. À leur tour, ces deux dieux donnèrent naissance à savoir Osiris, l'Être parfait, qui avait le rôle de régner avec la plus grande des bienveillances sur l'humanité, sortie des larmes des yeux de Râ, ému par la beauté de ce qu'il avait créé.

Râ n’a pas été créé par Atoum, il s’est autocréé pour aider ce dernier.

B) La rébellion de l’humanité contre Râ

Ce règne parfait ne dura pas longtemps, son frère Seth, jaloux de la perfection d'Osiris, le tua en le découpant en 14 morceaux pour prendre son trône. Bien qu'Osiris fût ressuscité plus tard, un de ses morceaux n'ayant pas été retrouvé, il ne put revenir dans le monde des vivants et devint le dieu du Tuat (les Enfers égyptiens 🔥).

Privé de leader parfait, l'humanité se rebella contre Râ, loin de la Terre, en train de peaufiner la création des astres. Le dieu, se sentant trahi, décida d'exterminer l'humanité à l'aide du même œil l'ayant créé. Son œil se transforma alors en une lionne féroce (à savoir, la déesse Sekhmet) qui commença à massacrer sans pitié les êtres humains. A la vision du terrible carnage, Râ eut pitié de ses enfants, autrefois bien-aimés. Il arrêta donc l'anéantissement puis quitta à jamais le monde des humains, le cœur lourd.

Après ces terribles événements Râ s’exila dans les cieux, couvrant de loin le monde de sa lumière.

C) Le combat de Râ contre le serpent Apophis

D’après le Mythe de Râ, le dieu du soleil illuminait le monde en voyageant dans un bateau appelé le « bateau des Millions de nuits » (bateau nommé ainsi car sensé être un bateau éternel). Râ devait guider le bateau de jour (tâche assez facile) et traverser le monde souterrain la nuit (tâche plus compliquée à cause des monstres devant être combattus pendant la traversée). Pour l’aider dans sa mission, avait formé un équipage merveilleux de Dieux comprenant :

💥 Seth, le dieu du Chaos, d’une force immense capable de déchaîner des tempêtes et des éclairs sur les assaillants de la nuit.

📜 Toth, le dieu de la connaissance, capable d’aiguiller le bateau à travers l’obscurité du monde souterrain.

⚖️ Ma'at, la déesse ailée de la justice assurant la protection et les soins des membres de l’équipage.

Parmi les monstres attaquants, le plus redoutable était Apophis (ou Apep), un serpent géant incarnation des "forces des Ténèbres" de la taille d’une planète voulant manger la source de lumière du monde, c’est-à-dire … Râ.

Apophis, le serpent géant, ennemi de la création.

3) Les autres mythes autour du dieu-Soleil

Il serait dommage d’arrêter ce récit ici, sans évoquer le rôle qu’a joué le dieu-Soleil dans deux grands mythes fondateurs de la religion polythéiste égyptienne. Dans cette troisième partie, nous découvrirons ensemble, le mythe d’Osiris (faisant le récit de l’assassinat d’Osiris par son frère Seth) et le mythe du conflit opposant Seth et Horus après la mort d’Osiris.

A) Le mythe d’Osiris

Lors de la création de la Terre, Râ fit naître de lui-même Shou (l’air) et Tefnout (la fournaise solaire). Ceux-ci eurent pour enfants Geb et Nout qui a leurs tours eurent pour enfants Osiris, Seth, Isis et Nephthys.

Ensemble, ces neuf dieux initiaux (Râ, Shou, Tefnout, Geb, Nout, Osiris, Seth, Isis et Nephthys) forment le « cortège divin » ou la « grande ennéade d’Héliopolis » (voir l’arbre généalogique ci-dessous).

Arbre généalogique dieux égyptiensLes quatre derniers-nés de la grande ennéade d’Héliopolis (Osiris, Seth, Isis et Nephthys) sont des dieux très importants car ce sont les acteurs du mythe le plus célèbre de la mythologie égyptienne : « Le mythe d’Osiris ».

Le mythe d’Osiris commence par un terrible drame. Au début de celui-ci, Osiris règne en tant que dieu-pharaon sur l’Égypte tout entière. Il est marié à sa sœur Isis, tandis que son frère Seth est marié à son autre sœur Nephthys. Osiris par sa sagesse et par son intelligence apporte prospérité, grandeur et bonheur à sa nation et est admiré par tous.

Tous ? Non, pas vraiment car progressivement, son frère Seth commence à développer de la rancœur envers son frère. D’abord car Osiris réussit absolument tout ce qu’il entreprend. Ensuite car Osiris est un peu entre trop entreprenant avec la femme de Seth, Nephthys. Seth va donc commencer à faire des reproches de plus en plus fréquemment à Osiris mais finira par le haïr de toute son âme et à convoiter le trône de son frère.

Seth va alors assassiner Osiris. Pour ce faire, Seth va faire fabriquer un grand et magnifique coffre richement doté en pierres précieuses et en dorures. Ce coffre a aussi une spécificité importante : il est parfaitement à la forme d’Osiris pour pouvoir accueillir ce dernier en son sein.

Seth va alors organiser un grand festin en l’honneur d’Osiris. Lors de ce festin, Seth va décider d’offrir le coffre à n’importe quel invité qui réussira à rentrer dans le coffre de sorte à ce que l’on puisse refermer entièrement le couvercle du coffre. Évidemment, tous les invités échouent : le coffre étant taillé spécifiquement sur un plan de la morphologie d’Osiris, il est impossible de rentrer en entier à l’intérieur du coffre.

Quand vient le tour d’Osiris, celui-ci est surpris à deux reprises : D’abord car il trouve le coffre tout à fait à sa taille et donc très confortable. Ensuite, car à peine rentré, Seth et ses complices se jettent sur le coffre, soudent et clouent l’ouverture du coffre et jettent celui-ci dans le Nil. Osiris meurt alors noyé et le coffre devient le prétendument premier « sarcophage » égyptien.

Ce coffre-sarcophage va être emporté par le courant du Nil. Il se coincera alors dans les racines d’un petit arbre d’un pays voisin situé au bord du fleuve égyptien. Avec le temps, alimenté par le sang divin d’Osiris, cet arbre va grandir à une vitesse surnaturelle. Cet arbre deviendra alors si grand et majestueux qu’il sera choisi par un roi pour en faire le pilier central de son palais.

Osiris dieu de la mortTriste sort pour un souverain aussi juste et bon qu’Osiris.

Bien des années plus tard, après une longue recherche, Isis, la femme d’Osiris, pénétra dans le fameux palais en question. Celui-ci impressionne le monde antique entier par son immense pilier. Isis, déguisée en vieille femme, va alors sauver le fils du roi détenteur du riche palais, (celui-ci étant pourtant affligé d’une maladie mortelle et incurable mais qu’Isis en tant que déesse de la magie a su guérir). En remerciement, le roi offre à Isis le droit de lui demander n’importe quel bien. Isis va réclamer le pilier. Homme de parole, le roi fait démanteler son palais : Isis récupère alors le corps d’Osiris !

Maintenant qu’elle a le corps d’Osiris, Isis va se préparer à faire revenir ce dernier du royaume des morts. Elle commencera par un essai et réussira à le ressusciter d’abord uniquement pendant une unique nuit (ce qui permettra à Isis de tomber enceinte d’Horus).

Isis n’aura cependant pas le temps d’aller plus loin dans ses recherches pour ressusciter définitivement son mari. Seth, lors d’une partie de chasse célébrant une grande fête égyptienne, trouvera le corps d’Osiris et le découpera en 14 morceaux.

Aidée par Nephthys et Anubis (le dieu chacal fils d’Osiris et de Nephthys), Isis réussira à réunir 13 des 14 morceaux. Cependant, le dernier morceau (à savoir, le pénis d’Osiris) sera mangé par un poisson avant qu’il de pouvoir être retrouvé. Ainsi, Isis ne pourra jamais reconstituer Osiris en entier.

Par la suite, après la mort d’Osiris, Seth put monter sur le trône d’Égypte. Quant à Osiris, après sa mort, il devint le dieu des morts et de la vie éternelle dans les Enfers égyptiens (ne pouvant plus régner sur le monde des vivants à cause de son corps « incomplet »).

Toutefois, l’histoire des petits enfants de Râ ne s’arrête pas là car Horus, le fils d’Osiris va contester le trône à Seth.

B) Le mythe de la confrontation entre Seth et Horus

Le dernier des mythes et légendes dans lequel est impliqué Râ est le mythe de conflit opposant Seth et Horus.

Nos tableaux égyptiensBien des années après la mort de son père, Horus (le dieu possédant une tête de faucon comme son grand-père) alla trouver le conseil des plus sages des dieux pour réclamer son ascension au trône d’Égypte. Il argua à un conseil composé de Râ, de Shou (le dieu de l’air) et de Thot (le dieu ibis) que le trône du pays du Nil lui revenait de droit en sa vertu de fils d’Osiris.

Shou et Thot se révoltèrent de cette situation injuste. Ils donnèrent immédiatement raison à Horus en donnant quelques jours à Seth pour abdiquer en faveur du dieu faucon. Cependant, Râ en tant que plus ancien des dieux et créateur de l’univers, fut offusqué que son avis ne soit pas demandé en premier. Il déclara alors que Seth avait tout à fait le droit de régner car il restait le frère d’Osiris.

Le conseil des dieux se mit alors d’accord pour opposer Seth et Horus dans une longue série d’épreuves pour qu’ils puissent déterminer qui était le plus valeureux.

Selon ce mythe, Seth et Horus vont alors concourir dans de nombreuses épreuves : divers duels et concours d’aptitudes physiques sont organisés par le trio du jury. Cependant dans chacune d’elles, Seth va tricher et les remporter.

On peut cependant noter un tournant dans ce mythe : l’épreuve où Seth et Horus doivent se transformer en hippopotame, plonger au fond du Nil sous cette forme et tenir en apnée le plus longtemps possible.

Cette fois, Isis commence à s’inquiéter sur la capacité de son fils à remporter la moindre épreuve. Elle va donc créer un harpon magique pour faire remonter Seth à la surface (ce qui lui ferait perdre l’épreuve). Isis réussit effectivement mais Horus est furieux de ce manque de confiance maternel. En colère, il décapite Isis (que Thot ressuscitera par la suite) et s’endort en haut d’une montagne.

Seth va abuser de cette situation en arrachant l’œil gauche d’Horus pendant son sommeil. Il découpera alors son œil en six et dispersera ces six parties dans l’Égypte. Thot, en tant que dieu particulièrement bienveillant, va essayer de recomposer cet œil mais il ne retrouvera que 5 des 6 morceaux de l’œil. Thot choisira donc de créer lui-même un sixième morceau enchanté qui donnera de nouvelle propriété à l’œil ainsi recomposé. Le célèbre « œil d’Horus » (capable de voir ce qui se cache au-delà du matériel) est né.

Horus contre SethLe mythe du combat entre Seth et Horus est devenu très célèbre dans notre culture moderne. On le retrouve tout particulièrement dans de nombreux livres, films, séries et jeux vidéo (l’image ci-dessus venant par exemple du jeu en ligne Smite).

Malgré ce nouvel abus de Seth, c’est Horus que le conseil des dieux va punir pour avoir levé la main sur sa mère. Râ, Shou et Thot donne à Seth le droit de choisir une dernière épreuve qui déterminera à elle seule qui sera le nouveau souverain de l’Égypte.

Seth propose donc au conseil un dernière épreuve mémorable : une course sur le Nil en bateaux faits de pierres.

Horus paniquant et craignant de perdre cette ultime épreuve s’essaye à la ruse. Il construit alors un bateau fait de bois mais qu’il recouvre de plâtre calcaire pour feindre la construction d’un bateau constitué uniquement de pierre.

Lors du jour de l’épreuve, Seth arrache une montagne de la Terre pour en faire son bateau. Évidemment, la montagne coule immédiatement en fond le l’eau. Fou de rage de voir Horus se moquer de lui suite à cet événement funeste, il se jette sur ce dernier et son bateau.

La supercherie d’Horus éclate au grand jour, et le conseil des dieux peut constater qu’Horus a triché en ne respectant pas les règles initialement fixées.

Ainsi, ne sachant pas qui désigner entre le tricheur et le mauvais perdant, les trois dieux vont demander conseil au sage Osiris résidant dorénavant dans le monde souterrain.

Montagne de la religion égyptienneSeth apprend à ses dépens qu’une montagne ça ne flotte pas !

Osiris déclare que Seth, en tant que régicide et fratricide, ne peut en aucun cas devenir roi d’Égypte. Le trône d’Égypte revient donc de droit à son fils Horus. Pour marquer sa décision, Osiris appelle les étoiles et le Soleil, ses anciens alliés, à le rejoindre dans son royaume souterrain pour faire plier le conseil. Le monde dorénavant plongé dans l’obscurité, et le raisonnement d’Osiris se tenant, les trois dieux se rangent à l’avis d’Osiris.

Destitué de son pouvoir pharaonique, Seth ne possède plus d’immunité le protégeant des conséquences du meurtre d’Osiris et est banni dans le désert. Quant à lui, Horus, le petit-fils de Râ (ou bien sûr, le petit-fils de Rê selon les époques !), se marie avec la déesse de l’amour Hathor et devient un aussi bon et juste roi d’Égypte que son père.

4) L’ère Amon-Râ de l’Égypte

Finalement, pour que vous puissiez tout savoir du père de tous les dieux du panthéon égyptien, il est important que nous vous parlions de Râ sous sa forme Amon-Râ.

A) Amon-Râ, le dieu créateur

Lors de la période dite du « nouvel empire égyptien » (une période s’étalant de 1500 à 1000 avant J.-C.), les dieux Râ et Amon deviendront de plus en plus populaires. Si Râ est considéré comme le dieu créateur de l’univers, il est accordé à Amon la création de la vie (ce qui implique que Râ n’a pas créé l’humanité d’une larme).

Ainsi, d’après les mythes égyptiens datant du « nouvel empire égyptien », Amon a créé la vie en se changeant en oie pour pondre un œuf primordial géant avant de se changer en serpent pour couver et féconder cet œuf. De cet œuf est donc sorti tout ce qui n’a pas été créé par Râ : les animaux, les hommes et les plantes (c’est-à-dire tout ce qui n’est pas minéral comme la Terre, le Soleil et les étoiles).

Plus tard, portés par l’adoration du peuple, ces deux dieux créateurs deviendront petit à petit les dieux principaux de l’Égypte. Les autres dieux du panthéon égyptien sont donc mis en retrait par rapport à ce duo (sans pour autant effacer leur existence).

Encore plus tard, les deux dieux eux-mêmes vont fusionner pour former le dieu Amon-Râ. Amon-Râ sera alors une combinaison deux dieux qui sera considéré comme le dieu créateur de tout ce qui existe (car étant créateur de l’univers d’après le mythe de Râ et créateur de la vie d’après le mythe d’Amon).

Amon-Râ est alors représenté comme un homme à tête de faucon avec un Soleil au-dessus de la tête ou comme un homme à tête de bélier (l’animal protecteur du troupeau chez les anciens Égyptiens).

B) Le dieu Aton, le remplaçant d’Amon-Râ pendant l’hérésie d’Akhenaton

En 1355 avant J.-C., le Soleil représenté sous forme de disque solaire à multiples mains personnifié sous le nom d’Aton va éclipser totalement Amon-Râ. Pendant 18 ans, Aton va être élevé en rang de dieu suprême par le pharaon dit « hérétique » Akhenaton.

Aton est représenté comme un disque solaire avec de nombreuses mains dont certaines portent des croix ankh et sont destinées à apporter la lumière et la fertilité à la Terre (comme on peut le voir sur l’image ci-dessous).

Aton, le dieu unique Soleil

Effectivement, dès le début de son règne en 1355 avant J.-C., Akhenaton lance plusieurs grandes mesures visant à faire oublier à tous l’existence d’Amon-Râ et à la suprématie de la divinité solaire Aton :

- Né Akhenamon (en référence en dieu Amon-Râ, Akhen - « Amon »), Akhenaton change son nom pour prendre le nom sous lequel on le connait aujourd’hui qui inclue le nom du nouveau dieu unique de l’Égypte (Akhen - « Aton »). Aton prend alors la place que aucun autre dieu n’a jusqu’alors détenu. Il sera le seul dieu à posséder son nom représenté dans un cartouche (emplacement pourtant uniquement réservé aux pharaons d’Égypte).

- Akhenaton promeut le culte d’Aton, tout en mettant en retrait les autres cultes (avant de tout simplement les interdire). Aton est considéré comme la nouvelle divinité principale de la Haute et de Basse Égypte ainsi que le créateur de l’univers (il prend donc les fonctions d’Amon et de Râ). Akhenaton se veut l’émissaire sur Terre d’Aton.

- Akhenaton dissout le grand culte d’Amon-Râ et fait détruire toutes les écritures et statues faisant référence à ce « dieu du passé ». Akhenaton va jusqu’à faire rayer le nom de son père Aménophis III de tous les monuments du pays (car ce nom a pour base « Amon-ophis »).

- Akhenaton construit la grande cité d’Amarna en l’honneur du dieu du Soleil Aton. Cette cité qui mobilisera toutes les forces de l’Égypte pendant sa construction réalisera la prouesse d’être construite en seulement trois ans et de s’étaler sur 12 kilomètres de long sur 3 de large.

Cependant, la vision d’un Aton « dieu éternel » de l’Égypte voulut par Akhenaton ne sera jamais acceptée par les successeurs d’Akhnaton. Toutânkhamon, le fils d’Akhenaton né Toutânkhaton (en référence à Aton), prendra le chemin inverse de son père : il réinstaurera les cultes d’Amon et ceux des anciens dieux.

Bague égyptiennePlus tard, pour raffermir leurs autorités, les pharaons Sethi Ier et son fils Ramsès II rayeront complétement de la mémoire collective des Égyptiens le mythe d’un Aton dieu suprême. Ils effaceront complétement par la même occasion l’existence du « pharaon hérétique » Akhénaton : c’est la fin de ce qui était considéré comme la première religion monothéiste de l’histoire !

L'héritage du dieu faucon-Soleil !

Vous savez dorénavant tout ce qui se cache derrière le dieu faucon-Soleil Râ :

  • Vous connaissez les différents mythes qui sont attachés aux dieu (mythe de la barque solaire, mythe de l’œil de Râ, mythe d’Osiris, mythe de Seth et d’Horus).
  • Vous savez aussi comment les très importants dieux Amon et Aton sont liés au père de tous les dieux.

Si la mythologie de l’Égypte antique est quelque chose qui vous intéresse et vous enflamme, sachez qu’Ancienne Égypte propose à ses lecteurs des T-shirts, des colliers, des bracelets et des bagues portant les légendes de l’Égypte antique !

Nous vous invitons donc évidemment à cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder simplement à notre collection de colliers égyptiens. 🧭

Nos colliers égyptiens

Références à visiter :

Liens externes : Maât (Dol Celeb), Seth (Dol Celeb), Thot (Dol Celeb)


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.