Thot, le dieu scribe

THOT, LE DIEU IBIS

de lecture - mots

Vous en souhaitez en savoir plus sur Thot, dieu à tête d'Ibis ? Vous désirez prendre connaissance des différents mythes l'entourant ?

En tant que grands passionnés de tout ce qui touche à l'Égypte antique, nous sommes là pour apporter des réponses étoffées et distrayantes à ces questions.

Thot est le dieu de la connaissance, de l'écriture, de la sagesse et des scribes. Thot était la majorité du temps représenté comme un homme à tête d'ibis mais pouvait parfois être représenté avec une tête de babouin.

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Les mythes impliquant Thot
  • Les caractéristiques et attributs de Thot
  • Le lien qui existe entre les hiéroglyphes et le dieu ibis

Bientôt, vous connaîtrez tout du dieu de la connaissance.

Commençons cet article par les mythes égyptiens impliquant le dieu ibis !

1) Les mythes égyptiens impliquant Thot

Thot a joué un rôle important dans de nombreux mythes égyptiens. Accomplissant son rôle d'arbitre, il avait supervisé les trois batailles les plus épiques entre le bien et le mal où dans chacune d’elles, le premier dieu représente l'ordre tandis que le second représentait le chaos :

  • Celle entre , le dieu suprême et Apophis, le serpent du chaos (ou Apep), bataille étant toujours encore en cours car éternelle car Apophis veut manger le soleil chaque nuit mais Râ l’en empêche toujours
  • Celle entre Haroëris, dieu des astres et Seth, le dieu du chaos
  • Celle entre Horus, le fils d'Osiris et Seth, le dieu du chaos (ce dernier ayant tué Osiris pour s'emparer du trône pharaonique au moyen d'un certain sarcophage piégé)

antiquités égyptiennes arbitrés par ThotThot surveille et prends notes de chaque bataille, il fait très attention à ce qu’aucune aide extérieure ne puisse intervenir pour aider l’un ou l’autre des adversaires.

Thot était également très présent dans le Mythe d'Osiris, étant d'une grande aide pour Isis. Après qu'Isis eut rassemblé les morceaux du corps d'Osiris démembré par Seth, Thot lui donna les mots pour le ressusciter afin qu'elle puisse tomber enceinte d’Horus, le dieu faucon. Quand Horus fut éborgné par Seth en le combattant, c’est Thot qui lui fabriqua un nouvel œil magique qui permit à Horus de voir encore mieux qu’avant la perte de son œil (le célèbre œil oudjat d’Horus permettant de déceler l’invisible 👁).

Thot est considéré comme la « La Voix de Râ », Râ lui ayant confié la mission de prononcer ses souhaits divins. Ainsi, tout comme Dieu dans la Bible prononce des paroles magiques pour créer les Cieux et la Terre, Thot, est le dieu qui prononce les mots nécessaires à la création du Monde dans la mythologie égyptienne.

La mythologie égyptienne lui attribue également la création du calendrier de 365 jours 📅. À l'origine, selon le mythe, l'année ne durait que 360 jours et la déesse du ciel, Nout était malheureusement stérile pendant ces jours et donc incapable d’avoir des enfants. Pour remédier à ce problème, l’astucieux Thot fit un concours de devinettes avec Khonsou, la lune qui misa 1/72éme de sa lumière (360/72 = 5), soit 5 jours. Evidemment, comme Thot connaissait tout de l’univers, il gagna. Pendant ces 5 jours supplémentaires, Nout put donner naissance à Osiris, Seth, Isis et Nepthys.

Le scribe égyptien et gardien du musée égyptienSans l’ingéniosité de Thot, aucun d’Osiris, de Seth, d’Isis, de Nephtys, d’Anubis et d’Horus n’existeraient.

2) Les caractéristiques de Thot

Au sein du panthéon divin égyptien, Thot assure les charges de l'arbitrage des différends entre dieux, de la magie, du système d'écriture, du développement de la science ainsi que de la prise de notes du jugement de tous les morts.

Dans l'ancien empire égyptien, notre ami à tête d’Ibis possédait plusieurs titres :

  • « Celui qui mesure les cieux, les étoiles et la terre »
  • « Comptable du temps et des saisons »
  • « Dieu et Maître de l'équilibre »
  • « Le Seigneur du Corps céleste et divin »
  • « Le Scribe du panthéon divin »
  • « La Voix de Râ »
  • « L'Auteur de tous les travaux sur toutes les branches de la connaissance humaine et divine »
  • « Celui qui a compris tout ce qui est caché sous la voûte céleste »
  • « Le décompteur des dynasties de pharaons de Karnak, de Thèbes et de Louxor »

Les anciens Égyptiens considéraient Thot comme un être né de lui-même, autogénéré et autoproduit en même temps que le créateur de tout. Seul lui connaissait l’explication du phénomène complexe et insensé de sa naissance, étant le maître des lois physiques et divines. Même les passionnés d'égyptologie de longue date ne sauraient résoudre ce mystère entourant cette divinité du pays du Nil.

On lui attribue aussi le mérite d'avoir fait les calculs ayant servi à créer les cieux, les étoiles et la Terre et de tout ce qui s'y trouve. On raconte aussi qu'il dirigeait les mouvements des corps célestes. Son pouvoir était presque illimité dans les Enfers et rivalisait avec celui de Râ et d'Osiris 🌠.

Thot, base des découvertes archéologiques pharaoniquesLes conceptions des grandes pyramides de Gizeh et de Khéops ou du tombeau de Ramsès II n'auraient été que des formalités pour Thot.

Les égyptologues ont découvert que Thot est crédité en tant qu'auteur de toutes les œuvres de science, de religion, de philosophie et de magie. Ils prétendaient en outre qu'il était le véritable auteur de tous les écrits passés, présents et futurs du monde et qu’il avait caché sous la terre une bibliothèque où ils les avaient tous entreposés. Les Grecs le déclarent en outre inventeur de l'astrologie, des mathématiques, de la géométrie, des pyramides, de la médecine, de la civilisation égyptienne, de l'alphabet hiéroglyphique, du papyrus et de l'écriture.

3) Le déchiffrement des hiéroglyphes de Thot

Thot est communément connu comme l'inventeur et le créateur des hiéroglyphes. Cette écriture est un véritable mystère car sa traduction a longtemps été perdue. Il a fallu attendre plusieurs millénaires pour qu'un égyptologue et archéologue français, Champollion, puisse les déchiffrer avec la fameuse pierre de rosette. Celle-ci avait la particularité de répéter 3 fois une même déclaration en 3 langues différentes proclamant le couronnement du roi Ptolémée V (texte connu comme le "décret ptolémaïque de Memphis"). Champollion découvrit la signification de la partie hiéroglyphique du texte sur la base des deux autres textes en grec et en démotique, langues bien connues de l'époque.

Nous devons donc beaucoup à Champollion beaucoup car grâce à cette traduction réussie tous les hiéroglyphes devinrent alors déchiffrables. Tout un pan de l'histoire de l'ancienne Égypte qui semblait perdu à jamais put être  redécouvert. Champollion ne nous à donc pas seulement permit d'apprendre une nouvelle langue morte, il est celui qui a permit de lever le voile sur de nombreux mystères de l'Égypte dont les sens sont cachés dans les hiéroglyphes : l'embaumement des momies, l'histoire du Livre des Morts, la légende du Sphinx, les dynasties du moyen empire et de celles du nouvel empire et tant d'autres grands faits de la civilisation de la Haute Égypte et de la Basse Égypte !

4) Les autres mythes autour de Thot

Dans l’Égypte ancienne, on retrouve le dieu à tête d’ibis au cours de quatre grands mythes :

  • Celui de la « déesse lionne Sekhmet »
  • Celui de « l’assassinat d’Osiris »
  • Celui du « combat entre Seth et Horus »
  • Celui de la « pesée des cœurs »

A) Le dieu ibis dans le mythe de Sekhmet

On retrouve tout d’abord Thot dans la conclusion du mythe de Sekhmet.

Le mythe de Sekhmet commence avec la naissance du monde créé par le dieu faucon-Soleil Râ. Selon la mythologie égyptienne, au commencement, il n’existant que l’Océan primordial Noun et les Ténèbres primordiaux.

De la rencontre entre l’Océan et les Ténèbres naquit un appel de la vie divinisé sous la forme du dieu Atoum. Atoum, l’incarnation de l’appel de la vie, fut immédiatement rejoint par un être profondément bienveillant : le dieu Râ (ou le dieu Rê selon les époques). Le dieu faucon-Soleil Râ mélangea avec harmonie les Ténèbres et l’Océan pour façonner tout ce qui compose l’univers.

Ému après avoir façonné la Terre et les étoiles l’entourant, Râ versa une unique larme de laquelle naquit l’humanité. Pour guider de façon vertueuse l’humanité, Râ fit appel à d’autres dieux pour venir à l’humanité :

  • Maât : pour qu’elle devienne la déesse ailée de la justice et pour qu’elle donne des lois justes, équitables et claires au monde (sous la forme de 42 règles appelées les « 42 lois de Maât »)
  • Thot : pour qu’il soit le dieu de la connaissance et pour qu’il offre à l’humanité une sagesse qui la distinguera des animaux.
  • Osiris : pour qu’il devienne le dieu-pharaon de l’humanité et pour qu’il guide les hommes sont le chemin de la prospérité et de la paix.

Râ tablette musée du LouvreC'est la jalousie de Seth pour son frère Osiris qui mettra a mal les plans de Râ pour l'humanité.

Lors des débuts de l’existence des hommes tout alla pour le mieux. Cependant, un funeste évènement intervint rapidement : le meurtre d’Osiris par son frère Seth.

Parti observé les étoiles bien loin de la Terre, Râ ne se rendit pas immédiatement compte de ce qu’il se passait. Pourtant sur Terre, la fin du règne parfait d’Osiris avait perturbé l’équilibre. Privé du gouvernement du dieu-pharaon, les hommes connurent pour la première fois de grands fléaux auxquels ils avaient échappé jusqu’ici : la guerre, la haine, le mensonge, la trahison et le péché. Les 42 lois de Maât furent violées et les grandes connaissances apportées par Thot furent perdues.

Quand Râ revint se Terre et s’aperçut de la part d’ombre de l’humanité et décida de l’exterminer. Pour cela, il commanda à son œil de se transformer et d’exterminer toute vie sur Terre. Son œil sorti de son orbite pour se transformer en une déesse lionne : Sekhmet.

Cette dernière commença sa funeste mission avec tristesse mais au fil du massacre commença à y prendre de plus en plus goût. Sekhmet devint de plus en plus cruelle et alla jusqu’à raffoler du sang de ses victimes sans défense. Râ, observant le carnage se produisant sur Terre prit pitié pour ses enfants humains.

Voyant la détresse de , Thot lui proposa un plan visant à secourir l’humanité : verser 7000 tonneaux de bière et de grenadine rouge dans le Nil pour attirer Sekhmet et la saouler. Sekhmet tomba en effet dans le piège : elle prit le Nil pour un fleuve remplit de sang humain et but abondamment le mélange de bière et de grenadine concocté par le dieu ibis. L’alcool fit effet sur Sekhmet et la plongea dans un profond coma éthylique pendant trois jours entiers.

À son réveil, la déesse lionne ne possédait plus aucune intention meurtrière et put quitter la Terre : les hommes étaient en lieu-sûr !

Sekhmet statue égyptologieEn commémoration de l’ingéniosité du dieu à tête d’Ibis, les anciens Égyptiens buvaient de la bière mélangée avec de la grenadine au bord du Nil lors de la fête de Sekhmet.

B) Le dieu ibis dans le mythe d’Osiris

Avant de commencer ce récit, il me semble qu’un bref récapitulatif des divinités égyptiennes s’impose. Voici un arbre généalogique qui vous permettra de situer les différentes divinités de la grande famille du panthéon égyptien :

arbre généalogique RâComme vous pouvez le constater, c’est Râ qui est à l’origine de tous les dieux. Il en est d’ailleurs le père et le roi.

Râ a la particularité de s’être créé tout seul en répondant simplement à l’appel de la vie. Il a ensuite conçu le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui ce qui lui a valu le titre de dieu créateur.

Colliers égyptiens du dieu ibisLes évènements du mythe d’Osiris découlent de la jalousie de Seth envers Osiris. Cette rivalité peut s’expliquer par deux raisons :

  • La première est qu’Osiris est considéré comme un être parfait, juste et bon. Il est un exemple de confiance et d’autorité bienveillante. C’est pour ces motifs que leur arrière-grand-père Râ nomme Osiris comme son héritier au trône d’Égypte.
  • La seconde raison est que Nephtys n’est pas insensible au charme et au charisme d’Osiris. Une nuit, tirant profit de l’obscurité, elle se déguisa en Isis afin de duper Osiris qui la prend véritablement pour sa femme. De ce stratagème naquit Anubis, fils illégitime d’Osiris et de Nephtys.

Ces deux évènements firent naître chez Seth une rancœur terrible envers son frère. Il décida en conséquence d’élaborer une ruse dans le but d’assassiner Osiris. Il organisa dans un premier temps un grand banquet avec de nombreux convives, dont bien évidemment Osiris.

Au moment du repas, il propose à ses invités de participer à un jeu avec un coffre d’une valeur inestimable à la clé.

Le but est simple : la personne qui arrive à rentrer dans ce même coffre l’emporterait. Taillé préalablement aux dimensions d’Osiris, lui seul réussit à s’introduire à l’intérieur de ce coffre. Mais aussitôt Osiris installé dedans, Seth referma le couvercle et le jeta dans le Nil, entraînant la noyade de son frère.

Rive du NilLe Nil mesure 6 700 km de longueur. Il est le plus long fleuve du monde juste devant le fleuve Amazone.

Isis partit aussitôt à la recherche du coffre dans lequel le cadavre de son mari reposait. Il s’était échoué en aval du fleuve ce qui lui permit de le retrouver facilement.

Usant de ses pouvoirs de guérisons, Isis réussit à faire revivre Osiris mais uniquement pendant une unique nuit. Cette seule nuit lui permit de donner naissance à Horus, fruit de son amour pour Osiris.

Elle ramena ensuite le corps de son époux et fit tout pour le dissimuler aux yeux du terrible Seth. Isis commença à préparer un rituel pour ramener à la vie définitivement Osiris. Malheureusement, tous ses efforts pour cacher Osiris furent vains car Seth, grâce au lien fraternel l’unissant à Osiris, sentit la présence de celui-ci et le retrouva. Il découpa en quatorze morceaux distincts le cadavre de son frère qu’il dispersa ensuite dans toute l’Égypte.

N’ayant alors plus aucun rival lui disputant le trône, Seth s’empara du pouvoir et devint roi d’Égypte à son tour.

Cependant, Isis ne se laissa pas décourager et parti à la recherche de tous les morceaux du corps de son mari. Accompagnée dans cette lourde tâche de Thot, Nephtys et Anubis, elle réussit finalement à retrouver 13 des 14 fragments du cadavre (le dernier morceau ayant été dévoré et digéré par un poisson).

Encore avec leur aide, elle réussit à assembler ces 14 morceaux en les liant entre eux avec des bandelettes. Cette fois, combinant ses pouvoirs avec ceux de sa sœur Nephtys, elle réussit à ramener Osiris à la vie pour de bon.

Cependant Isis, se rendit compte que le morceau manquant d’Osiris était son organe reproducteur. Privé de celui-ci, Osiris était considéré comme « incomplet » et ne put donc pas reprendre le trône d’Égypte à Seth.

Néanmoins, ce récit est loin d’être terminé car c’est à ce moment-là qu’Horus entre en jeu. Horus fit le serment de venger le meurtre de son père et de reprendre coûte que coûte le pouvoir usurpé par son oncle.

C) Le dieu ibis dans le mythe du conflit opposant Horus et Seth

Le jour de son passage à l’âge adulte, Horus honore son serment et convoque un jury divin afin de prouver qu’il est le légitime roi d’Égypte.

Tableaux égyptiens de ThotCe jury est composé de Shou (le dieu du vent), de Thot (le dieu ibis de la sagesse) et de Râ (le dieu Soleil). Shou et Thot s’accorde immédiatement pour dire que l’ascension au pouvoir de Seth par un meurtre (qui est de plus est un fratricide) est inadmissible. Ils rendent donc leurs avis : le trône devrait revenir de droit à Horus.

Néanmoins, Râ est vexé que son opinion sur la question n’a pas été demandé en premier (alors qu’il est le premier des dieux). Le dieu faucon-Soleil décide donc d’aller à contre-courant de la décision prise par les deux autres divinités du conseil. Il déclare que Seth, en tant que frère d’Osiris, est tout aussi légitime qu’Horus pour gouverner le pays.

Ainsi, suite à cette division, le conseil divin proclame qu’Horus et Seth doivent prouver leur valeur en s’affrontant au cours de diverses épreuves. À la fin de ces épreuves, les jurés seront amenés à départager les deux rivaux selon leurs performances respectives lors de celles-ci.

Seth et Horus dans le mythe de Thot et de GebSi Thot et Shou s’était abstenus de donner leurs avis avant de demander le sien à Râ, aucun n’affrontement entre Horus et Seth n’aurait jamais eu lieu.

Les affrontements sont divers et variés : épreuve de force, épreuve d’intelligence, courses de chars et duels de toutes sortes. Lors de ces épreuves, Seth use constamment de ruse et de tricheries : il gagne ainsi chacune des épreuves.

Isis, la mère d’Horus, constatant les nombreuses fraudes de son frère au règlement, décide d’intervenir.

Lors de ce que l’on appelle aujourd’hui « l’épreuve des hippopotames », Seth et Horus doivent s’affronter dans un concours d’apnée. Ils se transforment en hippopotames et plongent dans le Nil en retenant leurs souffles. Le premier remontant à la surface sera alors déclaré perdant.

Dans le but d’aider son fils, Isis créa alors un harpon magique afin de toucher Seth et de lui enlever son oxygène en perçant ses poumons (pour qu’il soit le premier à sortir la tête hors de l’eau). Isis réussit à toucher Seth ce qui eut pour conséquence la défaite de Seth et donc la première victoire d’Horus.

hippopotame, un animal sacré égyptienSuite à ce célèbre récit, l’hippopotame est devenu l’animal sacré de Seth.

Malgré cette victoire, Horus fut loin d’être satisfait car son projet était de gagner loyalement. Il entra alors dans une colère noire contre sa mère et la décapita. Thot, ayant eu vent des agissements d’Horus, accouru et ressuscita immédiatement Isis.

En punition du comportement inacceptable d’Horus, le conseil divin permit à Seth de choisir la dernière épreuve. Seth choisit alors une dernière épreuve bien spécifique : une course de bateau sur le Nil avec la particularité que les embarcations utilisées seraient uniquement construites avec de la pierre. La personne qui remporterait la course remporterait l’Égypte.

Exténué par cette journée forte en rebondissement, Horus décida de prendre une nuit de repos au sommet d’une montagne. Voulant assurer sa victoire, Seth suivit discrètement Horus. Une fois son rival endormi, Seth lui arracha son œil gauche et le découpa en six morceaux qu’il dispersa dans la vallée du Nil.

Encore une fois, Thot, dans un souci d’équité et de justice, ne put accepter un tel déséquilibre. Il partit à la recherche des fragments de l’œil d’Horus mais n’en retrouva que cinq. Il compléta alors l’œil avec une particule divine et le rendit à Horus. Grâce à Thot, l’œil d’Horus devint l’œil oudjat (un œil qui voit « ce-qui-n’est-pas-visible », c’est-à-dire le passé et le futur).

Son nouvel œil aux facultés divines révèla à Horus qu’il ne gagnera pas l’épreuve des bateaux. Horus dut donc trouver un stratagème afin de prendre l’ascendant sur son concurrent. Il décide alors de construire un bateau en bois sur lequel il vient appliquer une couche de plâtre ressemblant à du granit. Ainsi, depuis l’extérieur, il est facile de penser que celui-ci est effectivement construit en pierre.

Le jour de l’épreuve, Seth ne triche pas. Il pense au contraire qu’il va naturellement gagner en se servant du sommet d’une montagne en tant que bateau. Cependant, dès que mis à l’eau, son « bateau » coule en fond du Nil (contre toutes attentes !).

Dans un accès de colère, Seth se jette sur le bateau d’Horus et le détruit. C’est ainsi que la supercherie éclate au grand jour : les jurés se rendent compte que le bateau d’Horus n’était pas en pierre. Seth sort perdant de l’épreuve mais Horus est disqualifié.

Ne pouvant choisir entre le mauvais-perdant et le fraudeur, les divinités ne peuvent donc pas départager les deux antagonistes.

Râ, Shou et Thot firent alors appel au sage et droit Osiris devenu dieu des morts après son trépas et sa résurrection. Celui-ci ne peut accepter que son frère et bourreau soit au pouvoir. Il se range alors du côté de son fils Horus. Afin d’être sûr que le jury suive son choix, il demande à tous les astres de le rejoindre dans son royaume souterrain. Le Soleil, la Lune, les étoiles étant des amis de longue date d’Osiris, ils acceptent évidemment de l’aider. Le monde des vivants est donc privé de tout ce qui permet la vie.

Râ, Shou et Thot n’ont plus d’autres options que d’accepter la décision d’Osiris.

Film Gods of EgyptLe film « Gods of Egypt » retrace le mythe d’Osiris puis le mythe d’Horus (modulo quelques approximations !).

Horus connaît une fin chanceuse : il devient le roi incontesté et incontestable du royaume d’Égypte et prend pour épouse Hathor, la déesse de l’amour.

Seth, quant à lui, est exilé dans le désert. Il démarrera un périple éternel vers la repentance au côté de Râ sur la barque solaire. Sa nouvelle tâche est d’accompagner le dieu Soleil dans sa mission d’illumination des cieux et de la Terre. C’est Seth qui protège le père de tous les dieux contre les créatures maléfiques voulant dévorer le Soleil qu’incarne Râ. Seth se distingue particulièrement dans ses combats contre Apophis, le serpent géant mangeur d’étoile.

Sa rédemption morale fait de Seth, un dieu populaire et apprécié par les anciens Égyptiens. Seth devint donc le symbole de la victoire du bien sur le mal qui le rongeait.

Bracelet égyptien des légendes égyptiennes

D) Le dieu ibis dans la pesée des cœurs

Finalement, on retrouve Thot dans le mythe égyptien du rituel de jugement des défunts appelé la pesée des cœurs.

Chez les anciens Égyptiens, l’Au-Delà était à la fois souterrain, terrestre et céleste :

  • L’Au-Delà souterrain est la demeure des esprits maléfiques contenant les criminels et les hérétiques. Ils sont condamnés à endurer des souffrances et des privations pour l’éternité
  • L’Au-Delà terrestre est le paradis des esprits Égyptiens justes et droits. Ces anciens Égyptiens vivent une deuxième vie normale : ils travaillent dans leurs champs ou exercent du moins l’activité qui était la leur de leurs vivants. On peut cependant souligner que cette vie est paradisiaque : toutes les récoltes sont excellentes et les conditions de travail sont toujours idéales jour après jour.
  • L’Au-Delà céleste est le paradis des anciens pharaons. En effet, les souverains d’Égypte ont le droit d’avoir une place dans le ciel au côté des dieux. Ici les pharaons peuvent aider les différents dieux à régner sur le monde des morts grâce à l’expérience qu’ils ont acquis de leurs vivants.

Thot, le dieu ibis intervient pour répartir les anciens Égyptiens morts dans ces différents lieux de l’Au-Delà.

La pesée des coeurs, extait du livre des mortsLe mythe de la pesée des cœurs encourage les bonnes actions tout en dérageant les mauvaises par l’évocation d’une punition perpétuelle à travers la déesse Âmmout.

Thot est présent dans l’étape finale de la « pesée des cœurs » qui clôt le parcours des âmes des morts dont voici les différentes étapes :

  1. À sa mort, un Égyptien voit son âme (son « ba ») séparé de son corps (son « ka »). Le ba va alors descendre dans le monde souterrain et le traverser de part en part. L’âme va alors chercher à atteindre la porte finale où se trouve les dieux Osiris, Thot, Anubis et Âmmout.
  2. Le jugement de la balance peut commencer : Anubis pose le cœur de l’âme tout juste arrivée d’un côté de la balance. En contrepoids du cœur, Anubis dépose délicatement une plume de Maât (la déesse de la justice). Le poids du cœur de l’âme dépend des péchés et des bonnes actions qu’a réalisé l’Égyptien auquel il appartenait. Très rapidement alourdi par quelques péchés, les bonnes actions offrent une petite marge de tolérance au poids du cœur. La plume ne pesant presque rien, si l’âme est un peu trop coupable, la balance penchera de son côté.
  3. Anubis annonce alors le résultat du jugement de la pesée des cœurs. Thot prend note de ce jugement et vérifie avec l’aide d’Osiris qu’aucune perturbation n’a pu fausser le jugement.
  4. Le jugement est alors rendu. Si l’âme est bonne, elle aura le droit d’accéder au paradis. Mais si le cœur de cette âme était trop assombri de péchés, l’âme sera dévorée par la déesse dévoreuse d’âme égyptienne : Âmmout. Une âme dévorée de la sorte sera alors condamnée à rester en Enfers égyptiens pour l’éternité !

En souvenir du dieu à tête d’ibis!

Vous savez désormais tout sur le dieu Thot. Ainsi, vous maitrisez désormais les sujets suivants :

  • Les caractéristiques du dieu ibis
  • L’histoire de Thot et des hiéroglyphes
  • L’histoire des 4 grands mythes fondateurs impliquant le dieu ibis

Après cette fantastique lecture, nous ne pouvons que vous recommander la visite de nos différentes collections d’articles en lien avec l’Égypte de Thot et de Râ : nos statues égyptiennes, tableaux égyptiens, colliers égyptiens, bracelets égyptiens et bagues égyptiennes sont là pour vous !

Pour découvrir notre collection de bagues inspirées des mythes de l’Égypte ancienne, vous n’avez qu’à cliquer simplement sur l'image ci-dessous !

Nos colliers égyptiens du mythe de ThotRéférences à visiter :

Liens externes : Thot (Dol Celeb)


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.